ZOOM SUR BERNARD BEYOKOL  : UN HOMME AU SERVICE DU  DEVELOPPEMENT ENDOGENE

ZOOM SUR BERNARD BEYOKOL : UN HOMME AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT ENDOGENE

L’ingénieur en informatique est au centre des actions de développement à Nitoukou et dans le Mbam, mais aussi dans son village natal ainsi que dans son quartier de résidence à Yaoundé.

ITINERAIRE SCOLAIRE ET ACADEMIQUE : UN PARCOURS ETINCELANT.

Très tôt, il va se distinguer comme un brillant sujet.

C’est le 13 Juillet 1950 que naquit Bernard Beyokol. Originaire de Ndoksongden, un quartier du village Ekondj dans l’arrondissement de Nitoukou, il va souffler dans quelques jours sur sa 70ème bougie. Réputé brillant élève dès l’école primaire, ses camarades de classe sont unanimes sur son intelligence qui a jailli très tôt au point où parmi ses ainés de loin en âge, il se classait toujours au haut du tableau. Arrivé au secondaire, il choisira la série scientifique, mais, aura une passion pour la littérature et les humanités. C’est ce qui explique sans doute sa parfaite maîtrise des œuvres classiques, son impressionnante éloquence, et surtout son admirable convivialité. Son talent et sa passion pour la littérature le conduiront à rejoindre l’équipe du club journal du Collège Libermann de Douala où, en 1970 il décroche le Baccalauréat C.

Trois années vont être suffisantes pour que, celui qu’on assimilait à un petit génie, décroche sa licence en Physique avec Mention .Nous sommes en 1973 à l’Université de Yaoundé. Puis, il obtiendra deux bourses, l’une offerte par le gouvernement français pour les études d’Ingénieur en Ponts et Chaussées et l’autre offerte par le gouvernement américain pour les études d’Ingénieur en Informatique. Il optera pour les études d’ingénieur en informatique et suivra sa formation à Universty of New-Hampshire.

En fin 1975 il va décrocher, au pays de l’Oncle Sam, le Master of Science Electrical Engineering Computer Major Ingénieur de Conception. Il va rédiger et soutenir une Thèse orientée vers le monde du futur, thèse sur le pilotage d’un réseau de plusieurs ordinateurs distant par un micro-ordinateur (Hardware et Software), Interconnexion qui allait préfigurer plus de 40 ans plus tard le Réseau Internet d’aujourd’hui utilisé par tout non alphabète du 21ème siècle .Sa compétence et ses états de service sur le plan professionnel lui vaudront plusieurs distinctions notamment l’Award Golden Circle d’IBM Europe.

Cette distinction qui est réservée aux meilleurs Ingénieurs IBM de la planète lui a été décernée à deux reprises. D’autres distinctions, cette fois honorifiques lui seront attribuées, notamment : les médailles de Travail en Argent, en Vermeil, en Or ainsi que la Dignité de Grand Officier de l’Ordre de la Valeur reçue en 2010. Bernard Beyokol est marié et père de quatre enfants.

EXPERIENCE : 35 ANS DANS LES MULTINATIONALES.

Il aura connu une vie professionnelle riche et dense

Quartier Mfandena à Yaoundé. Lieu- dit Rue Foé, juste derrière l’immeuble abritant la chaine de Télévision STV, sont situés les bureaux de la Société BB VISION dont le Président Directeur Général est Bernard Beyokol. La Société BB VISION est un Cabinet de Conseil en Management et de Coaching des Managers expérimentés. A ses clients dont la plupart sont issus de la haute sphère de l’appareil administratif et gouvernemental du Cameroun, Bernard Beyokol transfère une partie de sa riche et longue expérience acquise en tant que Manager au sein des grandes firmes internationales dans lesquelles il a eu à travailler durant toute sa vie professionnelle.

C’est en 1976 qu’il intègre la Société multinationale américaine dénommée International Business Machines (IBM) en tant qu’Ingénieur Technico-Commercial opérant dans tous les secteurs de l’Afrique Centrale .Cette Société est présente à travers le monde dans les domaines du matériel informatique, du logiciel et des services informatiques. Il occupera ce poste jusqu’en 1979. De 1980 à 1984, il est ingénieur d’Affaires IBM dans différents territoires. Au terme de plusieurs stages en Europe, il accède aux fonctions d‘Ingénieur Consultant, Conseiller et Expert d’abord à IBM puis plus tard à CBM. De 1985 à 1986, Bernard Beyokol est Adjoint du Directeur d’IBM pour l’Afrique, les DOM –TOM et le Pacifique au siège d’IBM Outremer à Paris. De 1986 à 1992, cet Ingénieur chevronné revient au pays où il occupe les fonctions de Directeur Général d’IBM pour l’Afrique Centrale avec siège à Yaoundé. De 1992 à1996, il est Directeur Général de CBM, une filiale d’IBM France. De 1996 à 2002, Bernard Beyokol est fait Administrateur Directeur Général de CBM.

Dès lors, son itinéraire professionnel prend une autre trajectoire car, en 2002 précisément, il quitte le groupe IBM pour rejoindre CFAO TECHNOLOGIES et y occupe différentes fonctions de Directeur durant le lancement des activités de cette firme en Côte d’Ivoire, au Sénégal, bref en Afrique Centrale et en Afrique de l’Ouest. C’est ainsi qu’en 2004, il est nommé Directeur Régional de CFAO TECHNOLOGIES à Yaoundé, puis Directeur Général Adjoint de CFAO TECHNOLOGIES- Cameroun et Directeur Régional Solutions en Afrique Central en 2005. En 2007, il est nommé Directeur Général CFAO TECHNOLOGIE filiale du Cameroun, et, a dans son portefeuille, les six pays de la Zone CEMAC.

2011 : Bernard Beyokol prend sa retraite après 35 ans d’une vie professionnelle riche et dense passée essentiellement dans les firmes Internationales. Fait plutôt rare pour ne pas le relever, la cérémonie de départ à la retraite de cet Ingénieur Informaticien de haut vol avait, en son temps, été couverte et diffusée par la CRTV Télé lors de son édition du journal du soir.

ACTIONS DE DEVELOPPEMENT : UNE DISPONIBILITE SANS LIMITE EN FAVEUR DES SIENS.

Promoteur du développement dans son village natal, à Yaoundé, à Nitoukou et dans le Mbam, ses états de service parlent d’eux-mêmes.

L’Association de développement pour l’Arrondissement de Nitoukou (ADENI) fait partie des premières associations créées dans le Grand Ndikiniméki après l’Action pour le Développement de l’Arrondissement de Ndikiniméki (ADANDI), qui, souvenons-nous, a été créée en 1974 et regroupait en son sein les ressortissants de Makénéné, Nitoukou et Ndikiniméki. L’ADENI est née avec l’érection de Nitoukou en arrondissement au cours des années 90. Cette association a, depuis son existence, connu seulement deux Présidents : l’Ambassadeur Salomon Bakoto, de regrettée mémoire et Bernard Beyokol le Président en exercice. Sous la Présidence de Bernard Beyokol, après un long apprentissage auprès de son grand frère Salomon Bakoto, l’ADENI a entrepris beaucoup de réalisations concourant les unes autant que les autres au développement physique, structurel et infrastructurel de Nitoukou ceci dans les domaines de la santé, de la culture, ou de l’éducation. Le dernier fait d’armes en date de l’ADENI a porté , en plus du don d’ ordinateurs offert à la Mairie de Ndikiniméki, sur l’équipement en mobilier d’une valeur de 2 285 000 F CFA du nouvel Hôtel de Ville de Nitoukou dont les travaux de finition ont été accélérés par la nouvelle Maire Angeline Enanga .

Par ailleurs, l’ADENI sous l’impulsion de son Président Bernard Beyokol, a contribué à hauteur de 2 850 000 F CFA pour la lutte contre le corona virus à Nitoukou.
Comme Président de l’Association de Développement du Mbam (ADM), association née le 18 Mai 2019 à Bokito, Bernard Beyokol a déjà marqué des points positifs. Il y a peu de temps, l’ADM est allé offrir 2000 tôles et 2000 lattes à près de 42 ménages de la ville de Bafia, sinistrés par une violente tornade qui a décapité plusieurs toitures. Cette opération a coûté près de 10 500 000 de francs CFA. Rappelons que l’ADM couvre les 14 arrondissements des deux départements que le Mbam et Kim et le Mbam et Inoubou.

Cette intervention venait d’être précédée trois mois plus tôt à Ntui par la remise d’ordinateurs à plus de 100 Etablissements secondaires des 14 Arrondissement du Mbam.

Avant de se préoccuper du développement au niveau départemental et communal, le natif du village Ekondj par Nitoukou tient à s’assurer que son quartier Ndoksongden s’arrime aussi à l’ère du développement. Ainsi, en sa qualité de chef de ce quartier, il a organisé le 17 Août 2019 un congrès au cours duquel des jalons ont été plantés visant entreprendre à court, à moyen et à long terme, des actions de développement. Entre autres résolutions prises au cours de ce congrès, l’on peut citer celles relatives à l’éclairage public, à la création d’un centre multimédia, d’une pro-pharmacie communautaire, d’un point d’eau ou d’une coopérative agricole.

A Yaoundé, Bernard Beyokol est le Président du Comité de Développement du quartier Mfandena où il réside. Là aussi, sa feuille de route est très étoffée dans la mesure où, en collaboration avec la Mairie de Yaoundé V, il est question d’offrir autant que faire se peut, les meilleures conditions de vie aux populations de ce quartier.

  Associations
Nom Pays
FRANCE
BELGIQUE
FRANCE
FRANCE
FRANCE
BELGIQUE
ESPAGNE
FRANCE
ÉTATS-UNIS
ITALIE
  Pôles
Pôle Responsable
Mr. BOUNECK Jean Pierre
Mme. JOHNSON Madeleine
Mme. VOGT Maria
  News
  Vidéo

La coordination

CAMEROUN : ZOOM SUR BERNARD BEYOKOL  : UN HOMME AU SERVICE DU  DEVELOPPEMENT ENDOGENE

Dr. Ghislain Mouil Sil

Coordonnateur général

CAMEROUN : ZOOM SUR BERNARD BEYOKOL  : UN HOMME AU SERVICE DU  DEVELOPPEMENT ENDOGENE

Madeleine Johnson

commissaire aux comptes

CAMEROUN : ZOOM SUR BERNARD BEYOKOL  : UN HOMME AU SERVICE DU  DEVELOPPEMENT ENDOGENE

Emmanuel Boumsong

Rapporteur

CAMEROUN : ZOOM SUR BERNARD BEYOKOL  : UN HOMME AU SERVICE DU  DEVELOPPEMENT ENDOGENE

Conseil D'administration

Gestionnaire