Les députés MANDIO PETER WILLIAM et MOTH SAMUEL appelés au secours dans l’affaire de la forêt d’EBO en voie d’être bradée

Les députés MANDIO PETER WILLIAM et MOTH SAMUEL appelés au secours dans l’affaire de la forêt d’EBO en voie d’être bradée

Forêt Ebo de Yingui-Ndikiniméki 64.825 hectares de forêts en voie d'être bradé.

Pas d'espoir sans les populations locales. La signature discrète par le ministre des Forêts et de la faune, Jules Doret Ndongo, le 24 février 2020, d'une note visant à priver les populations de Yingui, Ngambè et Ndikiniméki, d'une superficie de 64.835 hectares de forêts pour la confier sous cape, à un forestier aux fins de l'exploiter sous forme de UFA (Unité Forestière Aménagée) sans que les populations concernées aient eu leur mot à dire a provoqué un véritable tollé général au sein de la communauté Banen.

La forêt EBO

En effet, ce n'est pas la première fois que les pouvoir public tentent de s'approprier ces terres ancestrales. En 2006 déjà, la communauté Banen s'était farouchement opposée à la transformation de la forêt Ebo, soit environ 1500 Km2 de l'ensemble de la superficie aujourd'hui menacée, en parc national.

C'est que, selon les défenseurs du Project Forest Proposed National PArk, la forêt Ebo est une remarquable biodiversité qui abrite "d'importantes populations de grands singes (chimpazés,gorilles), également des colobes roux du Cameroun, des drills1", ainsi que plusieurs espèces de plantes endémiques ou rares, dont certaines portent son nom, telles que Gilbertiodendron ebo ou Talbotiella ebo1.

Sauf que cette mystérieuse biodiversité est en danger à cause du braconnage, mais surtout à cause du déboisement sauvage de certaines entreprises, comme Azur, qui fabrique du savon et de l'huile de palme et qui a "créé une plantation de 123.000 hectares à la frontière Ouest du futur parc national Ebo", dénoncent-ils.

14 ans après, les mêmes pouvoirs publics à travers la note ministérielle du 04 février 2020 voudrait à tous les prix y créer une unité forestière aménagée, UFA, avec la complicité du "chef supérieur du canton Ndokbiakat, par ailleurs président de l'Association des chefs traditionnels riverains de la forêt d'EBO dans l'arrondissement de Yingui, sa majesté Dipita Gaston, qui le 16 mars 2020, a (unilatéralement) saisi le Ministre des Forêts et de la Faune pour demander la création d'une Unité Forestière d'Aménagement (UFA) dans les forêts de leur ressort", confère le journal Le Jour du 05/04/2020

  Associations
Nom Pays
FRANCE
BELGIQUE
FRANCE
FRANCE
FRANCE
BELGIQUE
ESPAGNE
FRANCE
ÉTATS-UNIS
ITALIE
  Pôles
Pôle Responsable
Mr. BOUNECK Jean Pierre
Mme. JOHNSON Madeleine
Mme. VOGT Maria
  News
  Vidéo

La coordination

CAMEROUN : Les députés MANDIO PETER WILLIAM et MOTH SAMUEL appelés au secours dans l’affaire de la forêt d’EBO en voie d’être bradée

Dr. Ghislain Mouil Sil

Coordonnateur général

CAMEROUN : Les députés MANDIO PETER WILLIAM et MOTH SAMUEL appelés au secours dans l’affaire de la forêt d’EBO en voie d’être bradée

Madeleine Johnson

commissaire aux comptes

CAMEROUN : Les députés MANDIO PETER WILLIAM et MOTH SAMUEL appelés au secours dans l’affaire de la forêt d’EBO en voie d’être bradée

Emmanuel Boumsong

Rapporteur

CAMEROUN : Les députés MANDIO PETER WILLIAM et MOTH SAMUEL appelés au secours dans l’affaire de la forêt d’EBO en voie d’être bradée

Conseil D'administration

Gestionnaire